Texte à méditer :  Beaucoup de gens ne sont jamais jeunes; quelques personnes ne sont jamais vieilles.   GB Shaw

Françoise Fassiaux

FRANCOISE FASSIAUX

UNE DEPUTEE QUI VA DE L'AVANT

 

robot.gif


Présentation
Françoise en bref Actualité communale Actualité parlementaire Agenda Conseils communaux Galerie de photos Infos de Françoise Rendez-vous

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
2340 Abonnés

Visites

 0 visiteurs

 3 visiteurs en ligne


Actualité parlementaire - 3 Février : question adressée au ministre Marcourt sur les difficultés de Effel (Thermic Distribution Europe) à Couvin

Question orale de Mme Fassiaux-Looten à M. Marcourt, Ministre de l’Economie, des P.M.E., du Commerce extérieur et des Technologies nouvelles, sur « Les derniers développements du dossier de Thermic Distribution Europe à Couvin »

Le 3 février 2014

La parole est à Mme Fassiaux-Looten pour poser sa question.

Monsieur le Ministre, je tiens à revenir vers avec une entreprise qui est très importante pour le sud de Namur, toutcomme pour le sud du Hainaut d'ailleurs, puisqu'il y a beaucoup de perméabilité entre ces deux sous-régions.

Depuis plusieurs mois, et même des années, vous suivez le dossier de l'ex-FN Thermic Distribution Europe avec une grande attention. Il faut reconnaître, Monsieur le Ministre, que sans votre volontarisme, il y a longtemps qu'on ne parlerait sans doute plus de cette entreprise.

Vous avez eu l'occasion de faire le point sur la situation lors de la dernière séance de commission. Or, depuis, deux éléments nouveaux sont intervenus dans ce dossier.

D'une part, le vendredi 24 janvier, la presse annonçait la fuite ou la démission de l'actionnaire espagnol. D'autre part, ce lundi 27 janvier, se tenait un conseil d'administration décisif.

Pouvez-vous, dès lors, nous faire part des décisions qui sont intervenues lors de ce conseil d'administration ?

Au-delà de cela, quels sont les scénarios envisagés pour l'avenir ? Que se passera-t-il si l'entreprise est finalement contrainte d'une faillite ? Une reprise de l'activité par un repreneur sérieux avec un vrai projet industriel est-il envisageable ?

Sans vouloir revenir sur des éléments que vous avez mis en évidence lors de la séance du 21 janvier, par rapport aux difficultés rencontrées depuis septembre par l'entreprise, j'aimerais également m'attarder sur une dimension annexe du dossier, à savoir la mission générale des Interim Managers. En effet, cette fonction n'est pas toujours bien connue ou définie aux yeux des citoyens et des travailleurs. Quel est exactement leur rôle ? Et par conséquent, à quelles responsabilités et contraintes sont-ils soumis ? Ou encore une part de leur financement dépend-elle des résultats en fonction des objectifs escomptés ?

Je vous remercie déjà pour les éléments de réponse que vous nous fournirez.

Mmela Présidente. - La parole est à M. le Ministre Marcourt.

M. Marcourt, Ministre de l'Économie, des P.M.E., du Commerce extérieur et des Technologies nouvelles. - La situation est complexe. J'ai déjà eu l'occasion de vous en parler assez longuement il y a quinze jours. Les éléments ne sont pas nécessairement plus réjouissants.

Depuis plusieurs semaines, les difficultés sont telles que les chances de voir aboutir la PRJ par accord collectif s'évanouissent.

Sur base de ce qui précède, un conseil d'administration a été organisé pour que celui-ci puisse se positionner sur l'avenir de l'entreprise. Va-t-on continuer ou était-il nécessaire d'actionner la procédure faillite ? À ce stade, rien n'a été décidé. L'actionnaire majoritaire indique cependant avoir des contacts avec des repreneurs potentiels. Au moment où je vous parle, je n'ai pas d'élément concret.

La SOGEPA, de son côté, continue à travailler, que ce soit avec le responsable de la gestion journalière ou avec des candidats repreneurs. Comme vous le savez, il y a autour de ce dossier un certain nombre de repreneurs potentiels qui n'avaient pas pu déposer des offres acceptables à l'époque. Nous verrons si cela est possible.

La possibilité de passer par une rupture de continuité, c'est-à-dire une faillite, est évidemment une des hypothèses dans la mesure où elle permet de reprendre des actifs libérés de charges financières et d'avoir la capacité d'être moins lourde en termes financiers et ce, en tenant compte effectivement de l'état des actifs, comme vous l'avez dit, Monsieur Hazée. Nous en avons longuement parlé il y a quinze jours. Le fait que le four soit à l'arrêt, le fait que la force de frappe commerciale soit partie est évidemment un élément important. L'objectif que nous gardons de manière tout à fait précise est de sauver l'entreprise, en tout cas de sauver l'emploi et l'activité économique - je vais le dire comme cela - dans un dossier extrêmement complexe et où les incidents d'outils n'ont pas amélioré le dossier.

Mme Fassiaux-Looten m'a posé une question spécifique sur les Interim Managers. Il est clair que, lorsqu'une entreprise a difficulté, un Interim managers peut amener un regard neuf. Il peut aussi accompagner des managers qui n'ont pas nécessairement les compétences voulues en période de crise. Une société en difficulté présente un certain nombre de caractéristiques où un Interim Manager peut se développer.

Nous avons, en Wallonie, développé un certain nombre de systèmes, comme celui de la SOGEPA qui a des réseaux d' Interim Managers qui viennent accompagner les entreprises. Il y a aussi un partenariat, pour des dossiers de plus petite taille, plus petit que celui dont on parle ici, odans le cadre duquel la société Cide-Socran, qui est une société sœur de Meusinvest, a développé une compétence en matière d'Interim Manager pour les PME et TPE.

L'avantage des Interim Managers, c'est qu'ils viennent aussi avec un regard neuf vers les organisations syndicales. Il n'y a pas tout le passif que peut avoir le gestionnaire qui peut se retrouver avec un déficit de confiance selon les hypothèses.

On pourra revenir plus longuement sur l'Interim Manager.

Pour revenir aux dossiers spécifiques, sachez bien qu'on suit ce dossier jour après jour et que la SOGEPA est particulièrement impliquée pour essayer de dégager une solution acceptable pour les travailleurs et l'entreprise économique.

Mme Fassiaux-Looten (PS). - Merci, Monsieur le Ministre.

Je crois que l'intérêt pour le tissu économique de notre région, particulièrement la Région de Couvin, ou de Chimay, est vraiment en difficulté.

J'apprécie évidemment non seulement votre définition de l'Interim Manager, avec tout ce que cela peut avoir de vision un peu plus novatrice, un peu plus neuve dans cette problématique, mais je reste persuadée que nous devons tout faire pour préserver l'emploi et l'activité économique qui est liée évidemment à cette entreprise en difficulté. Vous l'avez dit, les difficultés sont telles qu'il n'y a pas de repreneur, que la faillite va sans doute être à plus ou moins long terme un pas. J'espère que ce sera un pas vraisemblablement pour alléger ou répondre à certaines difficultés et repartir de l'avant, peut-être avec un autre type d'activité. Je suis certaine que vous ferez tout, la SOGEPA, les Interim Managers et évidemment la société elle-même pour que l'emploi soit au maximum préservé dans cette région.

Je vous remercie M. le Ministre de votre réponse.


Date de création : 09/02/2014 : 17:48
Dernière modification : 09/02/2014 : 17:48
Catégorie : Actualité parlementaire
Page lue 1218 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


En photos...
Françoise en activité...

Recherche





Sondage
Quelle est la cause de la hausse des prix à la consommation?
 
la recherche des profits des multinationales
l'incapacité des politiciens à limiter les prix
la société de consommation qui pousse aux achats
les directives européennes
je ne sais pas
Résultats

^ Haut ^

[ Site GuppY ] [ Site aldweb ]


A votre service grâce aux permanences à Chimay (Local de la mutuelle) le 1er vendredi du mois de 16h30 à 18h30 et à Sivry (Centre culturel) avec Alex DEMEULDRE le 2ème vendredi du mois de 17h30 à 18h30.
  Site créé avec GuppY v4.5.12 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL